top of page

Michel Sapin - Les fondements politiques de l'Union Européenne



Mardi 2 février 2022, dans le cadre de la Semaine de l’Europe, l’association Place au Débat ! a eu le plaisir d’accueillir Michel Sapin, ancien Ministre de l’économie et des finances.



Ce temps d’échanges fut l’occasion de revenir sur les différents principes fondateurs de l’Union Européenne, tout en les confrontant aux défis contemporains. Le récit des expériences ministérielles de Michel Sapin a permis à l’ensemble des étudiants présents d’y voir plus clair quant à l’avenir de l’Union Européenne.

"L’Europe est une communauté qui avance seulement lorsque de grands problèmes sont à résoudre"

En début de conférence, Michel Sapin est longuement revenu sur les racines philosophiques de l’Union Européenne. Ce dernier a notamment rappelé aux étudiants que la construction européenne s’était faite dans la contradiction. Les contradictions qu’il identifie sont l’existence d’intérêts contraires entre les différents États membre de l’Union Européenne. En effet, un pays comme la France n’a pas les mêmes intérêts qu’un pays comme la Norvège à participer à la construction européenne. Par conséquent, l’ancien Ministre a défendu l’idée que « L’Europe est une communauté d’intérêts variés qui avance seulement lorsque de grands problèmes sont à résoudre ». L’Europe apparait dès lors comme une construction pragmatique. L’objectif premier des pères fondateurs de l’Europe était de renforcer la capacité des états qu’ils représentaient à peser sur la scène internationale.


"L'Europe est arrivée au bout d'un cycle, celui de l'ère communautaire"

Ensuite, Michel Sapin a souhaité dresser l’état actuel de l’Union Européenne afin d’exprimer son point de vue quant à l’avenir de celle-ci. Selon lui, « l’Europe est arrivée au bout d’un cycle, celui de l’ère communautaire ». Pour défendre et expliquer le fond de sa pensée, Monsieur le Ministre considère que les élargissements successifs de l’Union Européenne ont progressivement transformé la nature des institutions européennes. Tout en reconnaissant qu’intégrer l’Union Européenne représente pour les États européens un véritable gage de démocratie, il estime que le retour à une Europe constituée de « noyaux durs » est une nécessité. C’est en revenant à une Europe réunissant un cercle restreint d’états que cette dernière parviendra à relever les prochains défis.


Michel Sapin a également exprimé son ressenti concernant la simultanéité entre la présidence française du Conseil de l’Union Européenne et la tenue en France des élections présidentielles. Il a reconnu que certains candidats pourraient profiter des débats au Parlement Européen pour porter la contradiction avec Emmanuel Macron et ainsi faire campagne, mais que pour autant il n’y avait rien de choquant à ce « hasard du calendrier ». Selon lui vraie question est de savoir quel est l’objectif de la présidence française au Conseil de l’Union Européenne. Il estime que la France doit enfin porter des projets concrets pour ensuite pouvoir les concrétiser. « La France, plus que tout autre pays, doit être porteuse d’espoirs européennes » a reconnu Michel Spain.


Enfin, suite à une question formulée par une étudiante, Michel Sapin a abordé l’épineuse question des dettes contractées par les États européens. Il a tout d’abord rappelé la nécessité de se méfier des préjugés Nord/Sud. En effet, les États membres de l’Union Européenne ne sont pas forcément ceux situés au Sud. La France est par exemple l’un des pays les plus endettés de la zone Euro. Face à la crise économique aggravée par la pandémie, Michel Sapin juge nécessaire que les États génèrent du déficit afin de sauver leur économie. Ainsi, il prône l’idée que créer un budget européen ayant une forte capacité d’endettement peut-être une solution face aux crises qui nous affectent. Ce fut notamment le cas durant la pandémie, où l’Union Européenne s’est montrée capable de proposer rapidement un projet économique concret, qui a déjà fait ses preuves.


L’ensemble de l’équipe de Place au Débat remercie chaleureusement Michel Sapin pour sa venue à Sciences Po Lyon, les étudiants pour leur participation ainsi que le personnel de Sciences Po Lyon pour le prêt des locaux et du matériel informatique.


À bientôt pour de nouvelles conférences !





Enzo LAVASTRE

Comments


Article

bottom of page