top of page

Damien Abad- Quelle place pour "les" droites en france en 2022 ?


Damien Abad, élu député depuis 2012 dans la 5e circonscription de l’Ain, est président du groupe "Les Républicains" à l’Assemblée Nationale depuis 2019. Major de Sciences Po Bordeaux et diplômé de Sciences Po Paris. Il est spécialiste des questions budgétaires et fiscales. Il a abordé pour nous les enjeux prioritaires de cette élection pour sa famille politique.


"La France n’a jamais été aussi à droite qu’aujourd’hui mais la droite n’a jamais été aussi loin du pouvoir"

Damien Abad dresse le portrait d'une France qui s'est droitisée idéologiquement sur les sujets de la migration, de la sécurité, de l'ascenseur social par exemple. Néanmoins, l'acte manqué de la droite c'est sa non-adaptation à des sujets modernes et contemporain comme la protection sociale, l'éducation, l'écologie, l'économie du circuit court où il estime que LR s'est fait débordé par l'extrême et le macronisme. Il s'agit donc de repenser le logiciel de la droite, de penser une droite pleine d'espoir, d'avenir et estime que la droite est aujourd'hui un champ de ruine qui a du travail pour se reconstruire.


Une possible alliance des droites pour 2022?


Une alliance avec l'extrême droite est hors de question non seulement au niveau de la différence de degré dans les propos de chaque famille politique mais surtout car le parti de Marine Le Pen est d'une toute autre nature. Abad déplore que la politique soit devenu une question de barrage : il est crucial pour lui de proposer une offre politique, d'inciter les gens à voter pour un candidat. L'enjeu de 2022 est de rassembler la droite pour avoir un projet politique commun.

"Chaque sensibilité doit pouvoir s'exprimer : on s'autocensure et on s'excuse trop d'être de droite"

Quid de la jeunesse ?


La jeunesse a du mal à se retrouver dans un parti politique, de militants, avec des œillères idéologiques et un manque d’ouverture sur le monde. Il faut que la droite, et les hommes politiques en général, retrouve le goût de la controverse, de l’agora. En France, Damien Abad déplore qu'on regarde trop dans le rétroviseur, qu'il existe des talents en politiques avec le sens des responsabilités et il faut que cette génération soit poussée vers l'avant.

Retrouvez l'intégralité de la conférence en replay vidéo

Joséphine Vigouroux


Comentarios


Article

bottom of page